Ma fille a bientôt trois ans, elle est toujours allaitée.
Pas de lait en poudre, pas de lait de croissance. C'est plus économique, plus écologique, pas besoin de nettoyer des biberons ou de jeter des tétines ; et quand elle décidera d'arrêter l'allaitement, elle ne prendra pas de lait, parce que le lait de vache est fait pour les veaux et le lait de croissance est fait à partir de lait pour animaux.
Comme son frère avant elle.
Je précise que je n'ai pas pris de congé parental, et que l'allaitement est parfaitement compatible avec le travail 🙂

Commenter cet article

Un commentaire pour “Sandrine – la maman de Annabelle”

  • L'équipe lait-de-croissance.fr

    Bonjour,

    Le lait maternel reste le meilleur pour nos enfants et nous suivons les recommandations de l'OMS en encourageant l'allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois et en complément d'une alimentation diversifiée au moins jusqu'aux 2 ans de l’enfant.

    Cependant, si la maman ne souhaite pas ou ne peut pas allaiter, ce qui n'est pas votre cas, les laits infantiles (préparations pour nourrissons, laits de suite pour nourrissons et aliments lactés destinés aux enfants en bas âge) restent une alternative sure et adaptée aux besoins nutritionnels et à la fragilité du tout petit et ce, jusqu’à l’âge de 3 ans.

    21/04/2017 à 17:17
Lait de croissance > Témoignages > Sandrine – la maman de Annabelle