L’importance des acides gras essentiels dans l’alimentation du bébé

Le saviez-vous ? Le cerveau du bébé n’est pas entièrement mature à la naissance et continue à se développer au cours de ses premières années de vie. Ce que l’on nomme les « acides gras essentiels » jouent notamment un rôle primordial pour le développement cérébral. Le corps n’étant pas en mesure de les fabriquer, ces derniers doivent impérativement être apportés par les matières grasses intégrées à l’alimentation du bébé et du petit enfant.

 

Que sont les acides gras essentiels ?

On distingue 2 sortes d’acides gras, présents aussi bien dans les oméga 3 que dans les oméga 6 :

  • Les acides gras essentiels précurseurs, ou AGE
    On les trouve dans les oméga 6 sous forme d’acide linoléique (AL), et dans les oméga 3 sous forme d’acide alpha linolénique (ALA).
  • Les acides gras polyinsaturés à longue chaîne, ou AGPI-LC, dérivés supérieurs des AGE

L’acide arachidonique (ARA) se trouvera dans les oméga 6, tandis que l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) se trouveront dans les oméga 3.

 

Quel est leur rôle ?

En tant que précurseurs, les AGE contribuent à la fabrication de leurs dérivés, les AGPI-LC. Quant à ces derniers, ils jouent un rôle majeur dans le développement cérébral et sensoriel du bébé, ainsi que dans de nombreuses fonctions physiologiques (agrégation des plaquettes, réponse inflammatoire, pression artérielle, par exemple).

 

Où trouver ces acides gras essentiels ?

Les enfants allaités reçoivent non seulement des AGE, mais également des quantités importantes d’AGPI-LC sans qu’ils n’aient besoin de les fabriquer à partir des précurseurs, ce qui explique les recommandations de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) de les ajouter dans la composition des laits infantiles. L’ajout des AGPI-LC (ARA et DHA) sera obligatoire dans les laits infantiles 1er âge en 2020).

 

On trouvera les AGE dans les huiles végétales, en veillant à ce qu’elles aient un bon équilibre oméga 3 / oméga 6. En effet, un excès d’oméga 6 augmentera le risque d’obésité et de maladies métaboliques. On privilégiera donc les huiles de colza, de noix et de soja. En effet, les huiles de tournesol , d’arachide, et de maïs apportent trop d’omega 6 et peu d’omega 3, et l’huile d’olive apporte très peu d’omega 6 et 3.

 

Les AGPI-LC, quant à eux, seront apportés dans l’alimentation grâce aux poissons gras (saumon, sardine, maquereau, hareng), et à certaines algues.

L’ARA est aussi présent dans d’autres aliments comme la viande et les œufs, mais en quantité plus faible.

 

Source Mpedia, le site pour les parents par les professionnels de santé de l’enfant

http://www.mpedia.fr/536-acides-gras-essentiels-ans.html

Commenter cet article

Lait de croissance > L’importance des acides gras essentiels dans l’alimentation du bébé