Guide pratique alimentaire selon l'âge

Jusqu'à 4 mois :

Allaitement exclusif (5 à 6 tétées par jour) ou biberons de lait infantile premier âge (en diminuant après deux mois le nombre de biberons tout en augmentant progressivement les quantités jusqu'à 5 biberons de 180 ml par jour).
Ne jamais débuter la diversification avant 4 mois.

À partir de 4 mois : le lait toujours le lait 

La maturation digestive autorise l'introduction prudente de certains aliments non lactés pour faire découvrir progressivement au bébé d'autres textures et gouts. Mais il est impératif de continuer les biberons de lait ou le sein. En effet le lait doit rester l'aliment principal jusqu'à 6 mois, avec des quantités de lait adaptées au poids de l'enfant soit toujours 5 à 6 tétées par jour, soit le lait préparation pour nourrisson de 180 à 210 ml 5 fois par jour.

Il est recommandé de donner soit des préparations type petit pot toutes prêtes et spécifiquement élaborées pour cet âge, soit des purées de légumes (50 à 60 gr max) à préparer en cuisson vapeur puis à mixer sans laisser de morceaux ni grumeaux et sans ajout de sel ni de matière grasse. Il est conseillé d'introduire un légume après l'autre : carottes haricots verts courge potiron courgettes blanc de poireaux… pas de céleris ni tomate ni légumes trop forts en gout ou trop riches en fibres (poivron artichaut aubergine choux navet…)
Progressivement il faut également proposer des compotes de fruits cuits (compotes maisons ou petits pots 40 à 50 gr) une ou deux semaines après le début des légumes pour éviter que le bébé ne préfère que les aliments sucrés, et plutôt au gouter pour bien différencier les repas.

L'ajout de céréales avec gluten n'est pas recommandé avant 6 mois. Les céréales sans gluten sont possibles en cas de besoin.

A partir de 6 mois : Vive la petite cuillère !

La diversification se poursuit en fonction des besoins repérés du bébé qui apprend à manger à la petite cuillère.
Les besoins en apport laitier (pour le calcium et le fer) sont toujours présents et il faut continuer à donner des quantités adaptées (de 180 à 210 ml) le matin au gouter et le soir.

Les purées de légumes du midi (130 à 150 gr) peuvent se faire avec deux ou trois légumes et une demi pomme de terre comme liant et apport de féculent, avec l'ajout de matière grasse comme huile d'olive ou colza ou du beurre frais, toujours sans adjonction de sel.
Peu à peu il est recommandé d'introduire les protéines animales autres que celles du lait par l'adjonction à la fin du 6ème mois de deux cuillères à café de viande ou poisson ou d'œuf (1/4 d'œuf dur) pas plus de 10 gr par jour pour éviter de surcharger les reins. Toutes les viandes maigres peuvent être utilisées, rouges ou blanches, en évitant les abats et la charcuterie, à l'exception du jambon blanc découenné (sans excès car il contient des additifs et des conservateurs). Même chose pour les poissons dont il faut favoriser la consommation de différentes espèces deux fois par semaine, sauf thon espadon daurade marlin et poissons d'eau douce à part la truite, pour éviter un risque d'exposition aux métaux lourds.
Le gluten peut être introduit mais en faibles quantités dans cette période.

Après 8/9 mois

L’allaitement se poursuit ou les biberons de 210 à 250 ml de lait deuxième âge 3 fois par jour, plus ou moins agrémentés de céréales infantiles (une ou deux petites cuillères par biberons).

Les textures et les mélanges pour les purées évoluent (moins lisses et veloutées, début des petits morceaux) les saveurs s'accentuent, les fruits peuvent être donnés crus écrasés, les quantités augmentent jusqu'à 200 gr pour le repas de midi et 130 gr pour les compotes.
Les protéines augmentent et passent à 20 puis 30 gr par jour.

Après un an

Il est important de maintenir un apport lacté suffisant autour de 500 ml de lait par jour et de donner si l'enfant n'est plus allaité un lait de croissance qu'il est conseillé d'utiliser jusqu'aux trois ans de l'enfant pour assurer des apports suffisants en fer et en calcium et éviter toutes les carences.
En ce qui concerne les repas, les légumes peuvent être tous utilisés sous différentes textures agrémentés de féculents (petites pates, riz….) d'un ajout de matière grasse (huile végétale colza ou olive) ou de beurre), pour respecter les besoins de l'enfant, les lipides devant représenter 40 % de la ration énergétique entre 1 et 3 ans.
Pour les protéines, jusqu'à 40 gr par jour, et tout peut être goûté.
Pour les fruits en compotes ou frais en morceaux, après le repas de midi et au goûter.

Commenter cet article

Un commentaire pour “Guide pratique alimentaire selon l'âge”

  • Briozzo Fabienne

    Merci pour ce cours tres bien expliqué

    12/01/2017 à 16:16
Lait de croissance > Guide pratique alimentaire selon l'âge